Nouveauté

Roman tiré d'une histoire vraie,
Un cri dans les roseaux

La disparition de sa maman, cachée à un enfant.
Le choc émotionnel et ses conséquences.

Un roman tiré d’une histoire vraie. La guérison, la délivrance.

Un cri dans les roseaux, roman tiré d'une histoire vraie

Le résumé

Caché aux enfants pour les préserver, un événement peut, au contraire, finir de les anéantir.
Confronté à un événement terrible qu’on ne lui a pas laissé vivre, le petit Jo sombre et se mure dans le silence. Son état de santé s’altère de jour en jour.
L’amour et la patience d’un proche pourront-ils lui venir en aide ?
Aura-t-il une existence semblable à celle des autres, à une époque où la médecine ne sait pas encore traiter son mal ?
Des recherches sur les traumatismes de l’enfance ; une écriture simple et soignée ; un livre plein d’émotion et d’espoir, un roman tiré d’une histoire vraie.

L'histoire vraie de Jo, héros dans Un Cri dans les Roseaux

Quand j’ai connu Joseph, il était en sixième, il avait 12 ans.

Je le revois dans la détresse, seul au fond de la cour de l’école. J’ai compris sa douleur et rencontré sa famille.

Le choc avait été si fort qu’il avait subi comme une petite mort, était tombé au plus bas, s’était enfermé, s’était fermé. Cela avait grandement entamé sa confiance en lui et sa réussite scolaire.

Son parcours de vie s’annonçait comme un véritable apprentissage : il devrait sortir toutes les armes nécessaires pour se tirer d’affaire dans une situation aussi difficile que celle qu’il traversait.

Lorsque j’ai rencontré sa famille, l’enfant était déjà sur une belle voie d’évolution.

Un élève est une personne avant tout. J’ai analysé la situation, j’ai senti que son chemin ne s’arrêterait pas là.

Alors, j’ai foncé, j’ai eu envie d’en savoir plus, je suis partie à la faculté de médecine pour chercher de la documentation, savoir, comprendre.

Peu à peu, au fur et à mesure que l’année scolaire avançait, je comprenais de mieux en mieux le pourquoi de sa tristesse et l’évolution qui lui serait nécessaire. Au fur et à mesure qu’il grandirait, il apprendrait davantage sur la vie, sur lui-même, sur le monde et les personnes qui l’entouraient.

Un jour, le bonheur serait au rendez-vous.

En écrivant ce roman tiré d’une histoire vraie, j‘ai eu envie d’analyser les émotions que procure la vie et les leçons à en tirer !

Un roman tiré d'une histoire vraie, sur l'apprentissage de la vie

Le roman initiatique qui dévoile comment l’amour inconditionnel peut transformer un enfant triste qui s’abandonne au sort, en une personne épanouie, heureuse, pleine de projets qui annoncent un avenir riche et prometteur !

La force de vie retrouvée grâce à un grand-père, à la fin du XIXe siècle, période où l’on n’attachait pas encore d’importance aux échanges adultes – enfants.

Une famille qui se reconstruit.

Le refus de la détresse.

Un enfant, anéanti par la disparition de sa mère, mais qui évolue vers son bonheur.

Une quête extraordinaire, une fois qu’il est sorti de l’ornière : en fait, un roman d’apprentissage.

Une thématique rare dans les romans.

La compréhension du mutisme sélectif dû à un choc émotionnel, grâce à des recherches menées à la faculté de médecine.

Texte travaillé, écriture soignée.

Émotions garanties, à la lecture de cette histoire vraie.

Pour comprendre, pour savoir, cliquez ci-dessous.

Vous avez le choix entre plusieurs couvertures et lieux d’achat.

Livre papier acheté directement
sur ce site (édition limitée)

Ebook acheté directement
sur ce site

Ebook ou livre papier
acheté sur Amazon

Conseil sur les formats d’ebook

Paiement 100 % sécurisé

Livraison  rapide

Emotions garanties !

Ils ont lu Un cri dans les roseaux

Un roman initiatique qui surprend par son efficacité. On y trouve de nombreux points clés de vie: la douleur, l'écoute, les liens familiaux, la persévérance, le sens de la vie, le deuil, l'amour...

J'ai beaucoup aimé ce livre. Très agréable à la lecture et l'intrigue passionnante, je l'ai lu en peu de jour, étant impatiente de connaître la chute. Je l'ai laissé chez ma fille qui avait envie de le lire. J'en prendrai un autre de cette auteure...
J'ai le grand plaisir de vous parler ce ce très beau roman de Monique Devez Vallienne " Un cri dans les roseaux". Une histoire de vie, de rancœur mais également une histoire sublime où Joachim et son grand-père vont redécouvrir la tendresse...

Très beau livre ! J’ai tant pleuré en lisant ce livre, à l’écriture fluide, et dont l’histoire rappelle forcément à chacun une page de vie !

Et je pleure encore devant les commentaires pleins d’émotions des lecteurs.

Tout est dit, La santé mentale de ce garçonnet, évoluant grâce au dévouement de son grand père, tiraillé entre un fils dont l’attitude est incompréhensible, et son petit fils au bord de l’abîme, nous plonge dans l’effroi. Puis au fil des pages, l’enfant parvient à grandir et passer outre les difficultés de son enfance. Marie-Agnès Messioux

 » Je partage le roman « Un cri dans les roseaux » de Monique Devez-Vallienne.

Joachim est un petit garçon qui a perdu sa mère. Son grand-père, pensant bien faire, l’a éloigné lors des derniers jours de celle-ci. Mais depuis, Jo s’est muré dans le silence.

Ce roman est une formidable histoire d’amour entre Léon, le grand-père désemparé, et Joachim, le petit garçon empli de douleur. Avec beaucoup d’empathie et de subtilité, l’autrice nous fait suivre les chemins psychologiques qui vont amener nos deux héros à se retrouver, ou se trouver. Il n’y a rien de gratuit dans cette histoire, chaque petit pas en avant est la conséquence d’un effort immense.

L’ouvrage est à la fois douloureusement grave et empli de joie et de bonheur. Comme l’hiver, qui matérialise la fin d’un cycle et la promesse d’un nouveau commencement.

Une belle lecture, touchante et émouvante. Gerbolt Cunincpert

« On ressent bien ces moments de tendresse et d’amour dans ce très beau roman. » JL. Martin

« Un cri dans les roseaux » est un hymne à l’espérance. » Charlotte C.

« Voilà un livre que je compte bien relire ! D’entrée de jeu, je suis directement plongée dans l’histoire. Lorsque je m’arrête de lire pour X ou Y raisons, je n’ai qu’une envie : me replonger dans cette lecture dont l’histoire me bouleverse tant. » Edwige Lictevout

Un roman initiatique qui surprend par son efficacité. On y trouve de nombreux points clés de vie: la douleur, l’écoute, les liens familiaux, la persévérance, le sens de la vie, le deuil, l’amour… Tout cela, l’autrice l’a sans doute compris grâce à son parcours de vie. Et ça se sent. On a l’impression qu’elle a accumulé les expériences qui lui permettent d’avoir un recul suffisant sur le quotidien et toucher « juste », d’une manière spirituelle.

Les sujets traités dans ce livre d’apprentissage sont fondamentaux, ils nous rappellent qu’à chaque instant nous faisons des choix. Ceux-ci conditionnent notre vie et celle de nos proches. Rien n’est irréparable, il faut savoir apprendre de ses erreurs et avoir de la compassion pour soi-même et les autres.

Le personnage principal, le Pep, le pilier, sans jugement, accompagne son petit fils, il écoute son cœur vibrer avec ce denier. Le personnage du comte est un sage, le « booster », il donne l’espoir et la force. Avec peu de phrases le comte offre les clefs du développement personnel au lecteur. Chacun devrait savoir qu’il a en lui, un don qui peut le transformer et façonner une parcelle du monde.

Au fil de la lecture on tombe parfois sur un vers discret, que l’on oublie de remarquer de prime abord. Il s’ancre pourtant tel un pivot du livre : « On procédait à pas comptés vers les hommes en soutane » Ce vers très poétique paraît anodin mais il intervient au moment ou tout commence à changer dans l’histoire et reflète, d’une simplicité méditative, la profondeur d’une procession apaisante. Qu’attendons nous de la vie si ce n’est l’apaisement et le bonheur ?

Il faudra donc prendre ce roman avec modestie pour en capter toute la puissance et de fait, grâce à l’écoute, imaginer qu’il puisse nous changer, rien qu’en l’arpentant, ou, en le dévorant ! Olivier P.

J’ai beaucoup aimé ce livre.

Très agréable à la lecture et l’intrigue passionnante, je l’ai lu en peu de jour, étant impatiente de connaître la chute.

Je l’ai laissé chez ma fille qui avait envie de le lire. J’en prendrai un autre de cette auteure dans quelques temps.

Merci à elle, qu’elle continue, je la lirai encore avec plaisir. Anny G.

J’ai le grand plaisir de vous parler ce ce très beau roman de Monique Devez Vallienne  » Un cri dans les roseaux ».
Une histoire de vie, de rancœur mais également une histoire sublime où Joachim et son grand-père vont redécouvrir la tendresse…

Ensemble ils vont s’aider l’un l’autre.

L’auteure exprime avec grand talent, une écriture sublime et tendre la difficulté des sentiments face à la perte d’un être cher. Chacun réagit différemment face au deuil. Les non dits, les secrets aussi sont parfois destructeurs. Et si la solution aux souffrances était la parole, le regard, une main tendue.

Je suis certaine que ce roman vous emmènera loin et vous plongera avec tendresse dans un questionnement plus profond.
Merci Madame pour ces pages. Louise Victoire

Panier